Place du corps, impact en entreprise, gestion des émotions pour les adultes surdoués… : ma conférence sur l’improvisation théâtre lors du Congrès Douance 2018 a suscité bien des questions. Découvrez mes réponses, y compris celles que je n’avais pas eu le temps de donner lors du Direct, sur ce sujet passionnant.

Les bienfaits de l’improvisation théâtre pour les adultes surdoués

Cette discipline artistique et ludique, dans laquelle rien n’est écrit à l’avance mobilise les talents naturels des adultes surdoués : écoute, implication, ouverture, capacité à se mettre au service des autres… Elle leur donne la possibilité de s’exprimer en faisant tomber le masque ce qui booste considérablement l’estime de soi.

Pratiquée à titre personnel ou en entreprise, l’improvisation théâtrale favorise l’agilité, l’innovation et l’efficacité. C’est un jeu passionnant qui permet aux surdoués d’exploiter enfin leur imaginaire débordant en rebondissant sur les idées de leur(s) partenaire(s), créant ainsi une histoire spontanée et collective.

Par ailleurs, l’expression et la gestion des émotions, la place du corps et du mental, l’utilisation de l’hypersensibilité, la place dans le groupe… sont autant de problématiques auxquelles l’improvisation théâtrale apporte des réponses.

Redonner de la place au corps quand on est surtout dans le mental

Justement, l’un des participants au Congrès Douance m’a demandé « En improvisation théâtrale, s’agit-il d’oser utiliser son corps, moins se renfermer ? » En effet, le corps est très fortement mobilisé, comme en danse, par exemple. Lorsqu’on monte sur scène pour une session d’impro, il n’y a pas de mise en scène, pas de décor, pas de costumes. C’est intéressant pour les surdoués, cela leur demande de mettre à distance leur mental envahissant et de canaliser l’activité incessante de leur esprit afin de pouvoir écouter leur partenaire et construire avec lui une histoire commune.

Un autre participant a expliqué qu’il avait fait l’expérience d’un cours d’improvisation théâtrale, qu’il a adoré. « Mais ensuite, mon cerveau était dans une telle ébullition qu’il n’arrivait plus à se poser, et que cela l’a finalement fatigué. Alors comment combiner cette activité avec une « pause de cerveau » ?» a-t-il demandé. Il n’y a d’autre solution que d’accepter cette ébullition du mental et de se respecter. Cela nécessite de se réserver ensuite un temps pour redescendre en énergie, en se ménageant un sas de décompression. Concrètement, cela veut dire ne pas prendre de cours trop tard le soir, par exemple, pour ne pas nuire à la qualité de son sommeil.

La notion de groupe, essentielle dans les bénéfices induits de l’improvisation

Certains surdoués ressentent des difficultés majeures pour s’intégrer dans un groupe, quel qu’il soit. Lucie a demandé : « Les réfractaires au groupe peuvent-ils espérer libérer leur potentiel et mettre à distance leur mental dans une pratique solitaire d’improvisation via le chant, l’écriture ou le dessin ? Ou la dynamique de groupe est-elle un indispensable catalyseur ? » Or, l’acceptation de soi et de l’autre est fondamentale dans l’improvisation théâtrale, tout comme l’ouverture et la mise au service du groupe. Les disciplines solitaires évoquées par Lucie permettent aux adultes surdoués d’exprimer leur créativité et leur hypersensibilité avec des bénéfices intéressants aussi, mais différents du travail d’improvisation. Et n’oublions pas que le regard bienveillant porté par le groupe sur l’adulte surdoué est un vrai boosteur de l’estime de soi !

Maîtriser ses émotions, un bénéfice direct de l’improvisation théâtrale ?

De nombreuses questions ont porté sur la gestion des émotions, sujet difficile pour les surdoués en raison de leur hypersensibilité. Une participante a expliqué « Avec le recul, j’ai appris à exprimer mes émotions, mais pas à les gérer. Quelles exercices permettent de travailler l’intelligence émotionnelle » ? Je ne pense pas en effet qu’on puisse totalement gérer ses émotions, surtout pas un surdoué qui ressent tout de manière si intense. Mais apprendre à les exprimer, à les nommer aide à les accueillir et à réduire cette intensité. Cela aide à les mettre à distance afin d’éviter qu’elles ne soient trop envahissantes.

L’improvisation théâtrale utilise beaucoup les émotions ce qui aide ensuite à les exprimer au quotidien. Quand on crée un personnage, on le crée complètement, en s’interrogeant sur la posture qu’on lui donne, son ton de voix, l’action qu’il accomplit, et l’émotion qui l’habite (colère, déception, joie, tristesse, etc.). Cela permet de se familiariser avec le registre des émotions : les siennes et celles des autres. Cela représente un grand pas vers l’intelligence émotionnelle.

L’improvisation théâtre comme outil thérapeutique ?

Pierre Lee m’a demandé pendant la conférence « Pensez-vous que la mise à distance en improvisation équivaut au positionnement des thérapeutes, en écoute de ce qui se joue ? » Une autre personne a demandé si on pouvait considérer l’improvisation comme une forme de thérapie, même si la pratique courante ne se veut pas thérapeutique. À cela, je réponds un « non » très clair. L’improvisation est une pratique avant tout ludique, et n’est pas une thérapie, dans le sens où elle ne guérit pas et n’a pas pour effet de soigner. En revanche, elle peut aider à mieux vivre dans certains champs, personnels ou professionnels. En improvisation thépâtrale, on partage un moment très fort avec ses partenaires, on est très soudés, ce qui diminue le profond sentiment de solitude que je rencontre chez de nombreux surdoués que j’accompagne en coaching individuel.

Il y a un autre effet induit de l’impro très positif pour les surdoués, c’est l’acceptation d’eux-mêmes. Dès l’enfance, ils ont souvent été critiqués parce qu’ils n’entraient pas dans le cadre. Trop rapides, trop lents, trop émotifs, trop rêveurs, trop brusques… à la longue, ces critiques entament l’estime de soi. Donner la réplique à un partenaire ou à un coach qui est dans l’acceptation totale, et rebondit sur toutes vos propositions, c’est fantastique, et permet de restaurer cette estime de soi.

On peut, si on le souhaite, pratiquer l’improvisation théâtrale dans un objectif de développement personnel et professionnel, car elle permet de prendre conscience et de lever ses blocages. Cela se fait alors grâce à des séances de coaching avec un coach rodé aux techniques de l’impro, ou lors de formations, par exemple. En bref, ce n’est pas thérapeutique, mais cela peut aider à mieux vivre et à avancer.

L’improvisation théâtrale pour se sentir mieux au travail ?

D.Mi m’a demandé ce que la pratique de l’improvisation théâtrale pourrait lui apporter dans sa vie privée et professionnelle. Sur le plan professionnel, c’est un outil de plus en plus utilisé par les entreprises, dans l’objectif de libérer la créativité, favoriser l’innovation et améliorer la performance individuelle et collective. L’improvisation théâtrale favorise en effet le lâcher-prise, ce qui est fondamental pour faire table rase de ce qui est déjà connu et donc innover.

L’improvisation théâtrale aide également à gagner en leadership, à être plus convaincant, à mieux négocier, à améliorer sa prise de parole en public, à gagner en efficacité relationnelle… autant de bénéfices qui profitent à la fois à l’entreprise et aux individus à titre personnel. C’est pourquoi j’y suis très favorable, car tout le monde y gagne.

Comment placer l’improvisation au cœur de sa vie quotidienne ?

En conclusion, je voudrais rappeler cette citation d’Isaac Asimov que j’aime beaucoup : « Pour réussir, il ne suffit pas de prévoir. Il faut aussi savoir improviser. » Cela est vrai en entreprise comme dans sa vie familiale et sociale. Pensez-y le soir au coucher : était-il possible de prévoir tout ce qui vous est arrivé dans votre journée survoltée de surdoué ?

Article rédigé par Véronique Bouton, oratrice congrès 2018

Inscrivez-vous
VOTRE PRÉNOM
VOTRE E-MAIL
Vos informations sont confidentielles et votre e-mail ne sera pas transmis à d'autres personnes.
Congrès Douance 2016
Votre inscription est confirmée !
Vérifiez votre boite e-mail.
Une confirmation vous y attend !

SPAMS ou PROMOTION : vérifiez votre boite e-mail “spam” si vous ne recevez pas la confirmation.
Utilisateurs de Gmail : vérifiez les différents onglets “Promotions • Notifications…” + déplacer le message reçu dans "boite de réception" pour continuer à recevoir nos messages.
Votre inscription est confirmée !
C'est votre 1ère inscription ? Vérifiez votre boite e-mail.
Une confirmation vous y attend !

Si vous étiez inscrit en 2016 ou en 2017 : vous êtes systématiquement inscrit pour les informations à venir (vérifiez votre boite mail, vous allez recevoir régulièrement des informations)

SPAMS ou PROMOTION : vérifiez votre boite e-mail “spam” si vous ne recevez pas la confirmation.
Utilisateurs de Gmail : vérifiez les différents onglets “Promotions • Notifications…” + déplacer le message reçu dans "boite de réception" pour continuer à recevoir nos messages.
Vos informations sont confidentielles et votre e-mail ne sera pas transmis à d'autres personnes.
Oui, informez-moi de vos futures initiatives !